28 septembre 2020
Guide législatif de la médecine naturopathique – Journaux naturopathiques

Guide législatif de la médecine naturopathique – Journaux naturopathiques

Dernières mises à jour: décembre 2019

Vingt-deux États américains et Washington D.C.autorisent actuellement des naturopathes. Cinq provinces canadiennes enregistrent des naturopathes.

Utilisez la carte ci-dessous pour trouver des informations sur la législation naturopathique en cours aux États-Unis et au Canada. Survolez une région et cliquez pour plus de détails, y compris des résumés du champ de pratique, de l’histoire et des articles pertinents.

Pour plus d’informations, le Société de médecine scientifique rapporte des mises à jour législatives hebdomadaires et abrite également une archive législative complète. Journaux Naturopathiques s’appuie sur ces ressources, et d’autres, pour compiler les informations qui s’y trouvent.

  • bleu = la naturopathie est illégale ou le permis d’exercice a été aboli
  • vert = les naturopathes sont autorisés ou enregistrés
  • rouge = alerte d’action, législation en attente visant à modifier le permis d’exercice / champ d’exercice de la naturopathie ou l’examen à venir de l’agence.

1. Les docteurs en naturopathie répandent des mensonges à des fins politiques

Les naturopathes ont l’habitude de fournir au public et aux législateurs des informations trompeuses et des mensonges sur leur formation et leur profession.


2. La médecine naturopathique nuit aux patients

Les pratiques de naturopathie sont souvent dangereuses. Ces articles présentent des exemples de dommages causés aux patients par les soins naturopathiques. Étant donné que les naturopathes ne reçoivent pas de formation médicale de haute qualité, ils risquent de manquer un diagnostic, de prescrire le mauvais traitement ou de causer des dommages.


3. La médecine naturopathique n’a pas de normes de soins

Il n’y a pas de normes de soins en naturopathie conduisant à des pratiques dangereuses et douteuses répandues dans la profession. De nombreux naturopathes ne tiennent aucun compte des normes médicales de soins et choisissent d’employer dans leurs pratiques des thérapies qui ne sont pas fondées sur des preuves ou des données scientifiques solides, notamment l’homéopathie et l’ozonothérapie.


4. Les docteurs en naturopathie ne sont pas capables de s’autoréguler

Les organismes de réglementation en naturopathie sont mal équipés pour l’autorégulation. La pratique de la naturopathie étant constituée de faux médicaments, les naturopathes ne sont pas des juges compétents des normes éthiques et professionnelles de la pratique médicale. De nombreux organismes de réglementation composés de naturopathes autorisés ont une histoire de réglementation inadéquate de la profession.


5. La médecine naturopathique regorge de conflits d’intérêts

Les naturopathes dépendent financièrement des ventes de compléments alimentaires non médicalement nécessaires, des procédures cliniques et des visites prolongées au cabinet.


Vouloir aider?

Rejoignez-moi et les milliers de personnes qui ont signé la pétition pour mettre fin à la légitimation de la naturopathie. Il est temps de mettre fin à l’autorisation de naturopathie et de mettre en œuvre des politiques qui empêchent les naturopathes de pratiquer tout type de médecine.


États et territoires américains
Provinces et territoires canadiens