1 octobre 2020
Cette boisson populaire détruit vos os de l’intérieur, mais elle reste la boisson n ° 1 en Amérique

Cette boisson populaire détruit vos os de l’intérieur, mais elle reste la boisson n ° 1 en Amérique

Les statistiques montrent que les Américains boivent plus de soda que jamais auparavant. Ils représentent plus de 25% de toutes les boissons consommées aux États-Unis. Plus de 15 milliards de gallons ont été vendus en 2000 – environ une boîte de 12 onces par jour pour chaque homme, femme et enfant.

Mais voici quelques informations sur les effets du soda sur le corps qui peuvent vous empêcher d’ouvrir la boîte:

10 effets dangereux de la soude sur le corps

1. Livres supplémentaires

Le soda est un contributeur important à l’obésité. Boire une seule canette par jour de boissons sucrées se traduit par plus d’une livre de gain de poids chaque mois. Et les boissons gazeuses diététiques sont tout aussi susceptibles de provoquer une prise de poids que d’habitude, voire plus – cela peut sembler contre-intuitif, mais les personnes qui boivent des boissons gazeuses diètes ne perdent pas de poids. Les édulcorants artificiels induisent un ensemble de réponses physiologiques et hormonales qui vous font réellement prendre du poids.

2. Dommages au foie

Le soda endommage votre foie. La consommation de trop de boissons gazeuses vous expose à un risque accru de cirrhose du foie similaire à l’augmentation du risque auquel sont confrontés les alcooliques chroniques.

3. Carie dentaire

Le soda dissout l’émail des dents. Les boissons gazeuses sont responsables de doubler ou tripler l’incidence de la carie dentaire. L’acidité de la soude est encore pire pour les dents que le sucre solide que l’on trouve dans les bonbons.

4. Calculs rénaux et maladie rénale chronique

Les colas de toutes sortes sont bien connus pour leur teneur élevée en acide phosphorique, une substance qui modifie l’urine de manière à favoriser la formation de calculs rénaux. Boire un litre (moins de trois canettes de 12 onces) de soda par semaine peut augmenter le risque de développer des calculs rénaux de 15%.

5. Diabète

Tout ce qui favorise la prise de poids augmente le risque de diabète. Les effets de la soude y contribuent particulièrement. Boire du soda souligne également la capacité de votre corps à transformer le sucre. Certains scientifiques soupçonnent maintenant que cela peut expliquer pourquoi le nombre d’Américains atteints de diabète de type 2 a triplé, passant de 6,6 millions en 1980 à 20,8 millions aujourd’hui.

6. Brûlures d’estomac et reflux acide

Une forte consommation de soude est un puissant prédicteur des brûlures d’estomac. De nombreuses boissons gazeuses sont très acides. Ils fournissent également beaucoup d’air sous forme de dioxyde de carbone, ce qui peut provoquer une distension de l’estomac. Et cette distension semble être associée à davantage de reflux.

7. Boissons gazeuses = Soft Bones = Ostéoporose

Les boissons gazeuses contenant de l’acide phosphorique sont définitivement liées à l’ostéoporose (un affaiblissement de votre structure squelettique) car elles entraînent une baisse des taux de calcium et des taux de phosphate dans votre sang. Lorsque les niveaux de phosphate sont élevés et les niveaux de calcium bas, le calcium est retiré de vos os.

8. Hypertension (pression artérielle élevée)

Les experts ont des raisons de croire que la surconsommation de soude entraîne une augmentation de la pression artérielle. Peu importe que le soda soit régulier ou diététique.

9. Maladie cardiaque

Les gros buveurs de soda sont plus susceptibles de développer des facteurs de risque de maladie cardiaque. La recherche montre que boire plus d’une boisson gazeuse par jour est associé à un risque accru de développer un syndrome métabolique – un groupe de symptômes tels que l’obésité centrale, une pression artérielle élevée, une glycémie à jeun élevée, des triglycérides à jeun élevés et de faibles niveaux de HDL ou «Bon» cholestérol. Le fait d’avoir au moins trois des symptômes augmente le risque de développer un diabète et des maladies cardiovasculaires.

10. Digestion altérée (détresse gastro-intestinale)

La détresse gastro-intestinale comprend une augmentation des niveaux d’acide gastrique nécessitant des inhibiteurs d’acide et une inflammation gastrique modérée à sévère avec une possible érosion de la muqueuse gastrique. Boire des sodas, en particulier à jeun, peut perturber l’équilibre acide-alcalin fragile de votre estomac et d’autres muqueuses gastriques, créant un environnement acide continu. Cet environnement acide prolongé peut entraîner une inflammation de l’estomac et de la muqueuse duodénale.

J’ai averti mes lecteurs des effets du soda sur le corps depuis que j’ai commencé ce site, et c’est une bonne liste de raisons pour lesquelles vous voudrez éviter cette boisson comme la peste.

Le soda est sur ma liste des cinq pires aliments et boissons que vous pouvez consommer. Parce que même si les graisses contiennent 250 pour cent de calories de plus que le sucre, les aliments dont les gens tirent le PLUS de leurs calories sont le sucre du maïs ou le sirop de maïs à haute teneur en fructose (HFCS).

Selon les estimations de l’USDA, la consommation par habitant de SHTF était d’environ 40 livres par an à partir de 2007, principalement sous forme de boissons gazeuses. Tragiquement, le sirop de maïs à haute teneur en fructose sous forme de soude est désormais la première source de calories aux États-Unis.

Les fabricants d’aliments et de boissons ont commencé à remplacer leurs édulcorants du saccharose (sucre de table) par du sirop de maïs dans les années 1970 lorsqu’ils ont découvert que le SHTF était moins cher à fabriquer.

Le HFCS est seulement environ 20% plus sucré que le sucre de table, mais c’est un interrupteur qui a radicalement modifié le régime américain.

La bonne nouvelle de tous ces faits choquants sur la santé est qu’arrêter l’habitude pernicieuse de boire du soda est l’une des choses les plus faciles que vous puissiez faire. Comme vous pouvez le voir clairement à partir de tous les exemples ci-dessus, vous pouvez améliorer radicalement votre santé simplement en supprimant le soda de votre alimentation.

En fait, je suis convaincu que votre amélioration de la santé serait encore plus profonde que si vous arrêtiez de fumer – une déclaration qui a soulevé pas mal de sourcils au fil des ans.

Pourquoi est-ce que je crois cela?

Parce que le soda élève clairement les niveaux d’insuline, et les niveaux élevés d’insuline sont le fondement de presque toutes les maladies chroniques, y compris:

  • Cancer
  • Cardiopathie
  • Diabète
  • Vieillissement prématuré
  • Arthrite
  • L’ostéoporose

En plus des dix problèmes de santé ci-dessus, dont la plupart ont déjà été signalés au fil des ans, il y en a un autre qui n’est pas discuté aussi souvent: boire du soda augmente également votre risque de cancer.

Les buveurs de soda ont un risque plus élevé de plusieurs types de cancer

De nombreuses études ont souligné le lien entre le sucre et l’augmentation des taux de cancer, suggérant que la régulation de l’apport en sucre est essentielle pour ralentir la croissance tumorale.

Dans une étude humaine, 10 personnes en bonne santé ont été évaluées pour la glycémie à jeun et l’indice phagocytaire des neutrophiles, qui mesure la capacité des cellules immunitaires à envelopper et à détruire les envahisseurs tels que le cancer.

Manger 100 grammes de glucides provenant du glucose, du saccharose, du miel et du jus d’orange a tous considérablement réduit la capacité des neutrophiles à engloutir les bactéries.

Une autre étude de quatre ans à l’Institut national de la santé publique et de la protection de l’environnement aux Pays-Bas a comparé 111 patients atteints de cancer des voies biliaires avec 480 témoins. Dans cette étude, le risque de cancer associé à la consommation de sucres a plus que doublé pour les patients cancéreux.

De nombreuses études ont lié l’apport en sucre à différents types de cancer, tels que:

Cancer du sein

Une étude épidémiologique dans 21 pays modernes qui suivent la morbidité et la mortalité (Europe, Amérique du Nord, Japon et autres) a révélé que la consommation de sucre est un facteur de risque important qui contribue à des taux de cancer du sein plus élevés, en particulier chez les femmes âgées.

Cancer de la gorge

Le cancer de la gorge est un cancer particulièrement difficile à battre: plus de 90% des patients atteints d’un cancer de l’œsophage invasif meurent dans les cinq ans suivant le diagnostic.

La recherche a révélé que ceux qui boivent du soda pourraient avoir un risque plus élevé de développer un cancer de l’œsophage. Ils ont trouvé un lien fort entre le taux accéléré de personnes buvant des boissons gazeuses et le nombre croissant de cas de cancer de l’œsophage au cours des deux dernières décennies.

Cancer du colon

Selon une autre étude, les femmes qui consomment une charge glycémique alimentaire élevée peuvent augmenter leur risque de cancer colorectal (côlon). La charge glycémique est une mesure de la vitesse à laquelle les glucides d’un aliment sont transformés en sucres par votre corps (indice glycémique) par rapport à un certain nombre de glucides par portion de cet aliment.

L’étude comprenait plus de 38 450 femmes suivies pendant près de huit ans. Les participants ont rempli des questionnaires sur leurs habitudes alimentaires, afin que les chercheurs puissent examiner les associations de la charge glycémique alimentaire, de l’indice glycémique alimentaire global, des glucides, des fibres, des glucides non fibreux, du saccharose et du fructose avec le développement ultérieur du cancer du côlon.

Ils ont constaté que les femmes qui mangeaient les aliments à charge glycémique élevée étaient près de trois fois plus susceptibles de développer un cancer du côlon.

Voulez-vous améliorer radicalement votre santé?

Ne souffrez pas des effets secondaires nocifs du soda et remplacez-le et d’autres boissons sucrées par de l’eau propre et pure.

La normalisation de votre taux d’insuline est l’une des actions physiques les plus puissantes que vous puissiez entreprendre pour améliorer votre santé et réduire votre risque de cancer, ainsi que toutes les autres maladies et problèmes de santé chroniques à long terme mentionnés ci-dessus.

Heureusement, c’est aussi la variable la plus facilement influencée par une alimentation saine et l’exercice.